Les projets

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS/ Baromètre

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Allemand et Bénédicte Brullebaut.

Le baromètre de la diversité dans les conseils d'administration a pour objectifs:

• De publier des études statistiques sur la représentation des femmes dans les conseils d'administration, sur leur capital humain (âge, formation, expérience) et sur leurs réseaux.

• De diffuser les travaux de recherche menés sur la diversité par les équipes de l'ESC Dijon Bourgogne, contribuant ainsi à répondre aux interrogations et aux préoccupations des entreprises en matière de diversité.
 

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS/ Comparaison européenne de la représentation des femmes dans les conseils d'administration

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Allemand, Odile Barbe et Bénédicte Brullebaut.

In Several European countries, the representation of women on boards has significantly increased during recent years. Our study analyses whether the institutional theory contributes to explaining the place of women on European boardrooms. We confirm that coercive pressures explain the growth of female directors' representation in European countries over the last 8 years. We bring evidence of the relationship between normative pressures and gender board diversity in a given country. This study has implications for policy makers wishing to increase gender board diversity efficiently, showing that voting quota laws requires the simultaneous or prior development of pools of talented women. We confirm that coercive pressures explain the growth of female directors' representation in European countries over the last 8 years. We bring evidence of the relationship between normative pressures and gender board diversity in a given country. This study has implications for policy makers wishing to increase gender board diversity efficiently, showing that voting quota laws requires the simultaneous or prior development of pools of talented women.

Ce projet a fait l'objet d'une publication : Allemand I., Barbe, O., Brullebaut B. (2014), "Institutional theory and gender diversity on European boards ", Vie et Sciences de l'Entreprise, n°198, 73-92. 

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS / Apports des femmes dans les conseils d'administration

Ce projet de recherche a été mené par Isabelle Allemand et Bénédicte Brullebaut. Les étudiants de Master2 ont été associés au projet.

En France, la loi Copé Zimmermann impose qu'en 2017 les femmes représentent 40% des conseils d'administration des grandes sociétés. Le projet a pour but d'analyser ce que la présence des femmes va apporter dans les conseils d'administration français en utilisant une grille de lecture synthétique, alliant l'approche contractuelle disciplinaire de la gouvernance et les théories cognitives.

Sous la dimension disciplinaire, les femmes contribueraient à un meilleur contrôle et à une prise de risque plus mesurée. Sous la dimension cognitive, les femmes administratrices apporteraient leur capital humain et social spécifique et influenceraient les décisions, à travers les informations et les valeurs qu'elles véhiculent. Mais ces apports pourraient être réduits par une influence limitée des femmes dans les conseils d'administration. L'enquête exploratoire menée auprès de douze administratrices exerçant leur mandat dans différents types d'organisation confirme que les femmes pensent qu'elles apportent de nouvelles perspectives ainsi que l'importance des valeurs dans leur engagement et leur participation au conseil d'administration. L'étude fait aussi ressortir la satisfaction et la motivation de ces femmes à être administratrices, elles se sentent écoutées et respectées.

Ce projet a été présenté au symposium EABIS, Dijon, 6-7 avril 2011.

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS / Réseaux de femmes administrateurs

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Allemand, Bénédicte Brullebaut et Emmanuel Zenou.

Suite au vote de la loi Copé Zimmerman, de plus en plus de femmes accèdent au poste d'administrateur. De nombreuses recherches portent sur les apports des femmes et le lien entre la représentation féminine dans les conseils et la performance. Peu de travaux se sont intéressés au profil de ces femmes et à leurs réseaux. Et pourtant, l'appartenance à un réseau peut faciliter l'accès au conseil d'administration : un administrateur en poste peut proposer le nom d'une personne qu'il côtoie actuellement ou qu'il a côtoyée dans le passé, que ce soit sur les bancs de l'école, dans le cadre professionnel, au sein des cabinets ministériels ou d'autres conseils d'administration.

L'étude menée sur un échantillon de 172 administrateurs femmes et 172 administrateurs hommes au sein du SBF 120 a donné les principaux résultats suivants :
- Globalement, les femmes sont moins souvent issues des "grandes écoles" que les hommes
- Mais si on exclut des "grandes écoles", les écoles d'ingénieurs, dans lesquelles l'accès aux femmes est récent, les taux sont quasi identiques.
- Les femmes administrateurs ont développé plus de relations d'ordre professionnel (hors relations inter conseils) entre elles que les hommes
- L'occupation de postes au sein des cabinets ministériels ne diffère pas entre les femmes administrateurs et les hommes.
- Le nombre moyen de postes d'administrateurs est identique pour les femmes et les hommes de notre échantillon. Par contre, le nombre moyen de relations inter conseil est plus élevé pour les hommes.

Ce projet a été présenté au 8th Workshop on Corporate Governance of E.I.A.S.M., Bruxelles, 30-31 mai 2011 et a été publié: (2012) "At the Origins of Female Directors' Networks: A Study of the French Case", Research in Finance, Vol. 28 (8), Emerald

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS/Capital humain des femmes administrateurs

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Allemand et Bénédicte Brullebaut.

En France, une règlementation récente, la loi Coppé Zimmermann, oblige les sociétés d'une certaine taille ou cotées en bourse à nommer des femmes dans les conseils d'administration. Les opposants à la règlementation argumentent que la loi va entraîner un appauvrissement en capital humain des conseils d'administration, obligeant les entreprises à recruter des administrateurs non plus en fonction de leurs compétences mais selon le genre. Ce projet de recherche fait le point sur le capital humain des femmes administrateurs et sur les différences éventuelles entre les hommes et les femmes siégeant au conseil d'administration. Notre étude porte sur les nominations d'administrateurs effectués depuis l'annonce de la loi, à savoir janvier 2011, dans les entreprises françaises cotées du compartiment A (112 sociétés). L'analyse met en évidence que les femmes administrateurs nommées depuis deux ans ont un capital humain proche de celui des hommes. Nos résultats permettent de conclure que la règlementation n'a pas conduit à une dégradation du capital humain dans les conseils d'administration.

Ce projet a fait l'objet d'une publication académique et d'une publication professionnelle :
Allemand, I., Brullebaut, B. Le capital humain des femmes récemment nommées dans les conseils d’administration des sociétés françaises cotées à Paris. Management International, 2014, 18(3): 20-31.
Allemand, I., Brullebaut, B. Féminisation des conseils d'administration : parité n’est pas diversité. L'Expansion, 2015 (802): 118-120.

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS / Législation et diversité dans les conseils d'administration

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Allemand, Bénédicte Brullebaut et Jean Bédard de l'Université de Laval au Québec.

Pour favoriser la diversité de genre dans les conseils d'administration, certains pays, comme la Norvège ou la France, ont choisi de voter une loi contraignante imposant un quota tandis que d'autres pays comme le Canada ont adopté une loi souple de type comply or explain. L'objectif de l'article est d'étudier la féminisation des conseils d'administration en France et au Canada sur la période 2011 à 2014 (2011 étant l'année du vote de la loi dans les deux pays). L'analyse porte sur l'impact de chaque type de loi sur le niveau de représentation des femmes dans les conseils d'administration et sur le capital humain féminin qui a été apporté dans les conseils d'administration depuis l'adoption de ces lois. La loi contraignante en France a conduit à une progression de la diversité de genre dans les conseils d'administration plus rapide et plus uniforme qu'au Canada, y compris dans les plus grandes sociétés. Il semble que la loi souple au Canada entraîne un phénomène de légitimation des déviations aux normes, les entreprises dans lesquelles la diversité était faible voire nulle en 2011 n'ayant pas évolué sur la période, en ayant la possibilité de justifier ce niveau de diversité. L'adoption d'une loi contraignante par un gouvernement apparaît comme un moyen certain d'ouvrir l'accès des conseils d'administration aux femmes, sans qu'une dégradation du capital humain dans ces organes de gouvernance soit observée, même si l'impact de la diversité sur la performance reste à confirmer.

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS/ Influence la diversité des acteurs de gouvernance sur la qualité des états financiers

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Allemand, Bénédicte Brullebaut, Paul André de l'ESSEC et Alain Schatt d'HEC Lausanne

L'objectif de la recherche est d'étudier si la présence des femmes modifie la qualité des comptes : présence et formation/expérience en finance des femmes au conseil d'administration, présence des femmes au comité d'audit, au Comex, comme directeur financier, comme auditeur externe.

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS/Diversité dans les conseils d'administration et innovation

Ce projet de recherche est mené par Fabrice Galia et Emmanuel Zenou (collaboration de Marc Ingham sur l'innovation verte).

 o Diversité et types d'innovation

Alors que de précédentes recherches ont souligné l'influence de la composition du conseil d'administration sur l'apport de ressources stratégiques pour l'innovation, et ont montré les conséquences positives de la diversité du conseil d'administration, peu de recherches ont étudié les effets des indicateurs de diversité du conseil d'administration sur l'innovation. Dans ce projet de recherche, nous explorons le lien entre deux indicateurs de diversité du conseil souvent étudiés dans la littérature (genre et âge) et quatre type d'innovation (produit, procédé, organisationnelle et marketing), à partir d'un échantillon de 176 entreprises françaises et de données issues de l'enquête du Community Innovation Survey (CIS) en 2008 des rapports annuels. Nos résultats mettent en évidence l'influence de la diversité du conseil d'administration sur tous les types d'innovation, excepté sur l'innovation de procédé. Nous trouvons un impact positif et significatif de la diversité de genre sur l'innovation marketing, un impact négatif entre la diversité de genre et l'innovation produit. La diversité d'âge montre une relation positive avec l'innovation produit, et négative avec l'innovation organisationnelle. Ces résultats permettent de discuter des implications de la diversité au conseil d'administration sur l'innovation.

Ce projet fait l'objet d'une publication : (2013) "La diversité du conseil d'administration influence-t-elle l'innovation ? L'impact de la diversité de genre et d'âge sur les différents types d'innovation", Revue Management & Avenir, n°66, p. 152 – 181.
Et d'une diffusion presse : Galia F., Zenou E. Diversité des conseils d'administration et innovation : des relations complexes. L'Expansion, 2015 (803): 128-131.

o Diversité et innovation verte

Ce projet de recherche pour but de mieux comprendre les liens entre la diversité du conseil d'administration et l'innovation environnementale, en étudiant comment différents types de diversité dans les conseils d'administration peuvent influencer la capacité de l'entreprise à mettre en œuvre l'innovation environnementale et l'intensité de cette innovation environnementale. La relation entre plusieurs aspects de la diversité des conseils d'administration (genre, âge, administrateurs salariés) et la probabilité et l'intensité des bénéfices environnementaux de l'innovation est étudiée, à partir d'un échantillon de 142 firmes françaises innovantes. Les données proviennent du French Community Innovation Survey (CIS) in 2008 et des rapports annuels.
Nos résultats montrent une relation positive significative entre l'innovation environnementale et la diversité de genre, ainsi que la diversité d'âge, et une relation négative avec la proportion d'administrateurs salariés.

Ce projet fait l'objet d'une publication : Galia, F. Zenou, E, Ingham, M. Board composition and environmental innovation: does gender diversity matter? Int. J. Entrepreneurship and Small Business, 2015, 24(1), 117-141

PROJET FEMMES ADMINISTRATEURS/Diversité du conseil d'administration et sélection des administrateurs

Projet mené par Emmanuel Zenou et Fabrice Galia.

Ce thème permet d'explorer la prise de décision lors de la composition du conseil d'administration. Nous mobilisons la méthode expérimentale lors d'un jeu de composition d'un conseil d'administration composé de 11 membres selon plusieurs critères de diversité (Sexe, Âge, Diplôme, Expérience). L'utilisation des outils de l'économie expérimentale permettent de construire un design d'expérimentation qui prend en compte les effets de la norme économique et de la norme sociale. De plus, nous étudions les effets sectoriels en intégrant les informations particulières de secteurs liés à l'automobile et au luxe ainsi qu'un secteur 'générique' sans information particulière sur l'entreprise concernée.

En sept.-oct. 2013, 500 données de prise de décisions individuelles ont été récoltées à Dijon et à Lyon. Cette année 2014, nous avons réalisé la même expérimentation avec prise de décision collective (groupe de 3 participants vs. 1 participant en 2013), Nous avons 183 données qui nous permettent d'analyser finement les prises de décision et les temps de celles-ci.

Ce thème ouvre des perspectives très prometteuses de communications internationales et de publication. Lier innovation, gouvernance, prise de décision et expérimentations est très novateur et permet de faire le lien avec la communauté des dirigeants et managers afin de proposer des pistes de lectures et des recommandations.

Ces recherches ont été présentées au 11th Corporate Governance Workshop de l'E.I.A.S.M., St Gallen, Oct. 27-28, 2014, et ont été récompensées à cette occasion par un Best Paper Award.

PROJET ADMINISTRATEURS DU SECTEUR COOPÉRATIF

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Allemand, Bénédicte Brullebaut et Sophie Raimbault.

o Territoire et acteurs centraux du dynamisme économique local

Le projet de recherche a pour but d'identifier sur un territoire les acteurs centraux du dynamisme économique local.

Cadre théorique et revue de littérature : théorie des réseaux sociaux – Théorie des ressources et des compétences – Littérature sur le territoire

Terrain : entretiens avec les responsables de 43 organismes privés et publics identifiés comme acteurs du dynamisme économique local.

o Composition, rôle et missions des administrateurs dans le secteur coopératif

Le projet de recherche a pour but d'explorer la composition, les missions et le rôle d'un administrateur d'une organisation coopérative.

o Motivations des administrateurs dans le secteur coopératif

Deux volets :
- Les motivations des administrateurs de Caisses Locales de banques coopératives
Apports des théories de la proximité à la compréhension des motivations des administrateurs des coopératives (projet mené avec Sophie Reboud et Jean-Guillaume Ditter de l'ESC Dijon Bourgogne).

Ce projet fait l'objet de plusieurs publications (académiques et professionnelles) :

(2013) "Exploring the role of board of directors in cooperatives: lessons for microfinance", Strategic Change: Briefing in Entrepreneurial Finance, vol. 22, n°1-2, pp. 79-93

(2014) "Recommendations for boards of directors of investor owned firms from the cooperative model", in Mazzarol, T., Reboud, S., Mamouni-Limnios, E. and Clark, D. (Eds), Research Handbook on Sustainable Co-operative Enterprises: Case Studies of Organisational Resilience in the Co-operative Business Model", Edward Elgar Publishing Ltd., Cheltenham, UK, pp. 206-220 – in press, February

(2015) Allemand, I., Brullebaut, B., Reboud, S. Administrateurs d'une caisse de Crédit agricole. et motivés !. L'Express-L'Expansion, (803): 140-142.

PROJET GOUVERNANCE DES BANQUES 

o Gouvernance des banques françaises

Projet de recherche mené par Isabelle Allemand et Bénédicte Brullebaut. Il a eu pour but de comparer les pratiques de gouvernance des principales banques françaises.

L'étude a été menée sur les huit principaux établissements bancaires français : quatre banques SA, BNP Paribas, le CIC, le LCL et la Société Générale et quatre banques coopératives, membres de l'AIBC : la Banque Populaire, la Caisse d'Épargne, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel. Les informations ont été recueillies sur leur site internet, dans les documents de référence et les rapports du président du conseil d'administration, sur les serveurs boursiers et Factiva. L'analyse porte sur l'année 2007. Des données ont également été collectées sur 2005 et 2006 afin d'identifier d'éventuels changements significatifs de la gouvernance sur une période récente.
Pour appréhender les similitudes entre établissements, trois analyses typologiques par classification hiérarchique ont été effectuées sur les données de 2007 : la première porte sur le conseil d'administration, la seconde sur l'actionnariat et la troisième sur les rémunérations.
Trois principales catégories de banques semblent pouvoir être distinguées aujourd'hui en France : les banques SA ayant un actionnariat dispersé (BNPP et SG), qui ont déjà évolué vers les normes internationales, les banques SA mais contrôlées par un actionnaire majoritaire influent (CIC, LCL), dont les pratiques de gouvernance se rapprochent de celles du système coopératif, et enfin les banques coopératives (BFBP, BFCM, CNCE). CA SA appartient au dernier groupe mais s'en écarte sur plusieurs critères, sans doute du fait de son actionnariat plus diversifié.

Ce projet a fait l'objet d'une publication: (2010) "Une comparaison des pratiques de gouvernance dans le secteur bancaire français", Revue Française de Gestion, vol. 207, p. 15-28.

o Protection légale, actionnariat et qualité des conseils d'administration dans les banques (Investor protection, ownership concentration and the boards’ quality of US and European banks)

Projet de recherché mené par : Isabelle Allemand, ESC Dijon Bourgogne, Alain Schatt, Université de Neuchatel, Hugh Grove, Lisa Victoravich, Tracy Xu, Denver University.

We analyze the quality of banks’ boards of directors in 12 European countries and the United States. We investigate the interactions between the legal protection of investors and ownership concentration to explain the quality of boards of 190 of the largest publicly-traded U.S. and European banks in 2005, well before the start of the financial crisis in 2008. Overall, our results show that in Europe, where legal protection of shareholders is lower, board quality is also lower when ownership is more concentrated. This is the result of low expected costs of conflicts with minority shareholders, so the controlling shareholders maximize their own interests by promoting a lower quality board. In contrast, in the U.S., where the expected costs of conflicts with minority shareholders are high, the controlling shareholders ensure the emergence of a high quality board, thereby limiting their responsibility in the event of conflict. Also, for European banks, a lengthy tenure of the CEO has a significant negative impact on board quality.

Présenté en conférence au 7th Workshop on Corporate Governance of E.I.A.S.M., Bruxelles, 21-22 juin 2010.

o Conseil d'administration et prise de risque dans les banques européennes et américaines

Projet de recherché mené par : Isabelle Allemand, ESC Dijon Bourgogne, Hugh Grove, Lisa Victoravich, Tracy Xu, Denver University.

Using a sample of 65 large European banks and 125 large U.S. banks over the period 2005-2006 prior to unraveling of the financial crisis, the research work examines the association between bank board characteristics and risk-taking in each area. The study provides a comparison of the association between board's characteristics and risk-taking in European and U.S. banks. For both areas, the size of the board is negatively associated with risk and audit committee size is positively associated with risk when it is larger than 4. Larger boards at banks are necessary to adequately monitor complex issues and staff specialized committees. Some board characteristics exhibit a different association with risks at European and U.S. banks. Risk-taking is negatively associated with the percentage of independent directors and the size of the risk committee in the U.S., and with duality in Europe.

Ce projet a été présenté au 8th Workshop on Corporate Governance of E.I.A.S.M., Bruxelles, 30-31 mai 2011 et a fait l'objet d'une publication : (2013) "Characteristics of the board and bank risk-taking: A U.S. to European comparison", International Academic Research Journal of Business and Management, vol. 1, n° 7, pp. 44-62

o Risques et challenges de l'intervention de l'État dans les banques

Projet de recherché mené par : Isabelle Allemand, ESC Dijon Bourgogne, Sandra Einig, Oxford Brookes

Governments were forced to support banks financially during the last financial crisis. However, the type of government intervention differed among countries and ranged from provision of liquidity to full nationalisation of distressed banks. These interventions raise several questions: what kind of intervention is the more appropriate; what are the risks and advantages of government interventions in banks; and how much ongoing involvement should governments have in the banking sector.
This study presents a comparison of stakeholders' view of governments' interventions in the banking industry between France and the UK. The two governments chose to support banks differently since the financial situation of the banking industry was different in each country. Based on 36 semi-structured interviews of a range of stakeholder groups, the study concludes that the government interventions in each country were the correct decision under the respective circumstances, albeit a number of problems were pointed out by the participants. Several advantages of state intervention was identified: restoring confidence when it is necessary because of the deep of the crisis and bringing financing and banking services to people and firms with specific needs. However, a majority of participants consider that the state intervention in banks should be only short term and limited to the absolute minimum necessary since it involves a higher risk of distortion of competition, the development of conflict of interests between political targets and economic goals, and an increase of moral hazard. According to the interviews, governments should focus on their regulation role to avoid future crises in the banking system and not play a dual role as both regulators and owners of banks.

Projet de recherche présenté à la 12ème conférence de l'AAIG, Lyon, 24-25 mai 2012.

PROJET AUDIT

o Associations techniques

Projet mené par Sophie Raimbault et Isabelle Allemand

Pour faire face à une complexité croissante de leur métier, répondre aux besoins de leurs clients et maintenir leurs compétences, les experts-comptables et commissaires aux comptes se regroupent sous forme d'associations techniques. Le code de déontologie de la profession impose cependant aux commissaires aux comptes d'être indépendants et réglemente de façon stricte l'exercice en réseau. Ces associations techniques, créées pour le partage d'outils communs, de connaissances et d'expériences, ne sont pas assimilées à des réseaux au sens du code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes. Le projet de recherche propose une réflexion exploratoire sur l'incidence du fonctionnement de ces associations techniques et des relations pouvant exister entre leurs membres sur l'indépendance. Quatre aspects issus de la littérature sur les réseaux sont étudiés : l'apport d'information, le partage de ressources, la réciprocité et l'imitation entre les membres. L'enquête menée auprès de 11 commissaires aux comptes fait ressortir que les associations techniques, au travers des apports d'information et du partage de ressources, peuvent aider le commissaire aux comptes dans l'exercice de son jugement, en conservant son indépendance. Mais les entretiens traduisent aussi la possibilité de phénomènes d'imitation, dont l'incidence reste à confirmer par d'autres types de tests.

Ce projet a été présenté à la 10ème conférence internationale de gouvernance (CIG) à Montréal les 30 et 31 mai 2011

o Évolution du rapport d'audit

Projet mené par Odile Barbe et Sophie Raimbault

Le rapport d'audit est le principal vecteur de communication de l'auditeur avec les parties prenantes de l'entité auditée. Suite à la crise financière, une réflexion est aujourd'hui menée aux plans européen et international sur le rôle et le contenu de ce rapport. Parmi les pistes d'amélioration possibles figure l'introduction d'une partie relative aux commentaires de l'auditeur. Cette solution est directement inspirée de la pratique française instaurée par la Loi de Sécurité financière (LSF) de 2003, qui a introduit une partie "justification des appréciations" dans le rapport des commissaires aux comptes.
Notre étude vise à déterminer, par une analyse qualitative, la valeur informative de cette partie du rapport d'audit partiellement méconnue et n'ayant fait l'objet d'aucun travail de recherche hormis une analyse de perception. Notre analyse de la justification des appréciations dans les rapports d'audit 2011 des sociétés du CAC 40 montre une amélioration de la valeur informative du rapport, grâce notamment à la mise en évidence des points sensibles des états financiers de l'entité concernée. Toutefois, la formulation des appréciations apparait souvent comme standard et "boilerplate", ou utilisant un vocabulaire trop technique. L'étude propose une contribution à l'identification d'un cadre conceptuel de la qualité de l'audit : une méthodologie de définition et de rédaction des appréciations, afin d'atteindre les caractéristiques qualitatives d’exactitude, de pertinence et d'intelligibilité de l'information fournie.

Ce projet a été présenté à la 13ème conférence internationale de gouvernance (CIG) à Dijon en mai 2014 et au congrès de l'AFC à Lille en mai 2014

PROJET NORMALISATION COMPTABLE ET IFRS

o Analyse comparative des référentiels comptables

Projet de recherche mené par Odile BARBE et Laurent DIDELOT.

Nos objectifs sont les suivants:

- Utiliser nos compétences pédagogiques pour favoriser l’appropriation du référentiel IFRS par les publics étudiants et/ou professionnels

- Analyser et expliquer les différences de principes comptables et de méthodes d’évaluation:
 IFRS/systèmes comptables français et européens
 IFRS pour les PME

Nos travaux se matérialisent notamment par :
- la publication d'ouvrages, notamment "Maitriser les IFRS" Éditions Groupe Revue Fiduciaire, 7ème édition 2014
- la publication d'articles dans la "Revue française de comptabilité"
- l'animation de conférences professionnelles (public : experts-comptables et commissaires aux comptes)

o Analyse et propositions d'évolution du PCG

Projet de recherche mené par Odile BARBE et Laurent DIDELOT.

Nos objectifs sont les suivants:

- Utiliser nos compétences pédagogiques pour favoriser la compréhension des règles comptables nationales par les publics étudiants et/ou professionnels

- Formuler des propositions d’évolution du PCG (objectifs de simplification, comparabilité)

Nos travaux se matérialisent notamment par :
- la publication d'ouvrages
- la publication d'articles dans la "Revue française de comptabilité"

 Articles de réflexion
 Synthèses/Questions pratiques

- l'animation de conférences professionnelles (public : experts-comptables et commissaires aux comptes)


o Relations comptabilité/fiscalité

Projet de recherche mené par Odile BARBE et Laurent DIDELOT.

Nous travaillons sur la proposition d'un nouveau schéma de connexion entre la comptabilité et la fiscalité afin de pallier les faiblesses du système actuel.
Nos travaux se matérialisent notamment par la publication d'articles dans la "Revue française de comptabilité".

PROJET GOUVERNANCE DES ECOSYSTEMES D’AFFAIRES

Ce projet de recherche est mené par Guillaume Biot-Paquerot.

Si la plupart des recherches sur les écosystèmes se focalisent sur les aspects stratégiques et managériaux, en omettant les dimensions partenariales « élargies », peu d’auteurs se proposent de diversifier ces analyses à l’aune de la gouvernance d’entreprise.

La chaine de création de valeur se compliquant, la question de l’autonomie décisionnelle et de la coordination restent pour le moins problématiques. Nous proposons ici d’enrichir les approches standards en discutant de l’impact des mécanismes de gouvernance d’entreprise sur les comportements individuels, et notamment de l’intégration de variables comme la confiance ou l’éthique au sein écosystèmes d’affaires.

Ce projet fait l'objet d'une communication à la conférence CIG à Laval (Québec) les 1 et 2 juin 2015.

PROJET CROWDFUNDING ET GOUVERNANCE 

Ce projet de recherche est mené par Guillaume Biot-Paquerot.

Notre objectif est de nous intéresser ici à l’émergence de nouvelles pratiques en termes de financement de projets par des donateurs, et plus particulièrement à la manière dont ces pratiques peuvent influencer la gouvernance des organisations qui y font appel.

Des mécanismes de régulation alternatifs, tels que les valeurs partagées ou la confiance, ainsi que les technologies de l’information, contribuent à la mise en relation des porteurs de projet et des donateurs, tout en influençant la pérennité des projets. 

Nous proposons d’étudier ces mécanismes et leur impact sur l’évolution du marché du crowdfunding.

Ce projet fait l'objet d'une communication à la conférence ITEM 6 à Tunis en 2015.